Peaux sensible·Régime·rosacée·Stress

Retour sur ma rosacée, mon estomac et le stress…

Image libre de droit : https://pixabay.com/fr/

Il y a bien longtemps que je n’ai rien partagé sur mon blogue. Ce n’est pas l’envie qui manquait, mais plutôt le temps. Maintenant maman depuis deux ans, ma vie a bien changé et ma peau aussi. Je ne sais pas si ce sont les hormones, mais ma rosacée s’est calmée. Je dois dire que ça va mieux. À part quelques petits boutons, des rougeurs et une sécheresse sur certains endroits de mon visage.

Si mes problèmes de peaux sont moins intenses, mon corps m’a quand même rappelé au cours des derniers mois que le stress était mon pire ennemi. Je vais vous épargner les détails, car je n’ai pas encore les résultats du médecin pour appuyer mes dires, mais je souffre actuellement de problèmes gastriques du style reflux et d’ulcère. Les résultats de ma biopsie m’en apprendront plus sur mon état dans trois semaines. Toutefois, je n’ai pas besoin d’un médecin pour confirmer que le stress a fait des ravages sur mon corps et mon esprit. Je dors très mal, je rumine des idées noires, je n’ai plus envie de sortir et je me fâche très facilement… J’avais aussi tous ces symptômes avant d’être mère, mais le régime anti-rosacée suivi d’une naturopathe et mon arrêt de travail pour voyager entre 2015 et 2016 avaient probablement réglé une partie du problème. Maintenant, mon corps m’envoie à nouveau des avertissements. En plus de passer son message par ma peau, il passe par mon estomac

J’ai entrepris de sérieuses remises en question sur la gestion du stress, mais aussi sur mon alimentation et une potentielle remise en forme.

 Je vais donc recommencer à vous partager mes coups de cœur beauté, mais aussi mes nouvelles démarches anti-stress (disons que de mettre ça en ligne, va me forcer aussi à agir).

Voici mon plan de match 2020 ! Et voyons au fil des mois si ça va tenir 🙂

Je vous réserve au minimum un article sur ces sujets et leur évolution sur moi à travers mon blogue :

  • Suivre la diète Fodmap (voyons si mon ulcère et mes maux d’estomac s’estompent avec cette diète qui ressemble au régime anticandidat que j’avais déjà fait )
  • Pratiquer un cours de Yoga minimum une fois par semaine
  • Marcher le plus possible
  • Suivre mon cours sur le stress à distance de l’Université Laval et mettre en pratique les exercices (pour vrai !! Et si je peux vous en donner des conseils, ce sera merveilleux)
  • Me forcer à sortir et voir du monde : acceptons les invitations des amis !
  • Dédramatiser ma vie : oui j’ai un bébé à 40 ans, mais je survis
  • Faire attention à moi et me gâter (sans faire exploser mon portefeuille)

Voici donc ce qui m’attend !

Grossesse·Peaux sensible·rosacée

Grossesse et rosacée = problème de peau !

DSC07180

On dit souvent : les femmes enceintes ont une peau radieuse ! C’est vrai pour plusieurs, faux pour certaines. Malheureusement, je fais partie de la deuxième catégorie. Il faut dire qu’à l’origine je souffre depuis plusieurs années de rosacée et de dermatite que j’arrivais à contrôler à l’aide de mon alimentation et d’une routine très douce.

Après avoir arrêté la pilule contraceptive (Alèse) que je prenais depuis plus de 10 ans, ma peau était devenue hyper bien. Il faut dire aussi que j’avais pris une année de vacances, loin du stress du travail et surtout loin de l’hiver québécois. Mais depuis que je suis enceinte, c’est tout autre chose…

Le début des problèmes

Les trois premiers mois ont bien été. Le changement est arrivé à environs ma 16e semaine de grossesse. À ce stade, ma peau a beaucoup changé. Elle est devenue beaucoup plus sèche et surtout plus réactive à tout. Mes yeux aussi sont devenus plus sensibles, impossible de porter mes lentilles. De petits boutons sont apparus sur mon menton, mon nez et mon front et ma peau pelait sans arrêt. Accompagné de rougeurs, c’était la cata !

Aujourd’hui après 21 semaines voici ce qui m’aide (mais disons que ça fait le boulot, mais ce n’est pas la solution parfaite)

  1. Boire beaucoup d’eau (car quand on élimine aussi les toxines de bébé), donc deux fois plus de travail pour le foie et donc pour la peau.
  2. Éviter les éléments gras et le chocolat (la digestion est plus difficile avec bébé, aidez votre corps à mettre ses énergies ailleurs)
  3. Utilisez une bonne crème : Avène crème tolérance extrême. Elle enlève les peluches sur ma peau, hydrate sans créer de nouveaux boutons. Préviens les rougeurs.
  4. Nettoyage : eau claire du robinet, tiède
  5. Démaquillant : pour les yeux : Camomille de Body Shop. C’est le seul démaquillant que je peux utiliser pour l’instant. Les autres me chauffent trop.
  6. Démaquillant visage… Je n’ai pas grand-chose à vous suggérer. Eau claire et La Roche Posay (eau thermale), mais je m’enligne pour tester ceux d’Avène étant donné que la crème fonctionne très bien sur moi.
  7. Annabelle fond de teint à base de thé vert pour camoufler les rougeurs que j’applique par-dessus la crème Avène (malheureusement, ce produit n’est plus en vente, j’avais fait des provisions quand une représentante m’avait prévenue de son abolition).
    DSC07182

    En ce moment, c’est encore froid chez moi, mais il va falloir penser bientôt à me protéger du soleil pour éviter les masques de grossesse. La dernière année j’ai utilisé Coppertone sensitive skin à base de zinc et sans parfum que ma peau à bien toléré. Elle laisse de petites tâches blanches sur la peau, il faut donc bien l’appliquer. J’ai eu l’impression aussi que le zinc empêchait les rougeurs, les boutons et cicatrisait ma peau.

    DSC07179

    Pour tous ceux qui sont dans la même galère que moi, je vous invite à m’écrire vos solutions miracles !

Régime·Solution anti-Rosacée

Couperose et rosacée, la suite de mon expérience

Lonely_lantern_in_the_fog-wallpaper-3840x2400Il y a un bon moment que je n’ai rien écrit sur ce blog à propos de ma peau sensible et de ma rosacée. En réalité les choses ont tellement changé durant la dernière année que je voulais être certaine de ce que je vous écris. Naturellement, je ne suis pas une professionnelle de la médecine et je ne peux pas vous faire de traitement médical (je dis ça, car certain me demande parfois des conseils comme ci j’étais un médecin ou une naturopathe). Ce que je raconte ici, ne sont que mes essais et erreurs. J’ai eu beaucoup de commentaires de votre part. La question qui revient souvent est : comment faire pour arrêter les problèmes de couperose et de rosacée sur mon visage ? J’ai pu lire dans certains messages, beaucoup de tristesse et ça me touche profondément, car moi aussi je l’ai vécu. Moi aussi, plusieurs matins ma peau était rouge, gonflée, pleine de boutons, irritée et je ne voyais pas le bout du tunnel. Oui, j’ai déjà téléphoné mon employeur ou annulé une soirée entre amis en disant que j’étais malade, car j’avais trop pleuré à cause de mes problèmes de peau. Personne ne me comprenait, si ce n’est que mon chat et mes plantes vertes (si vous voyez ce que je veux dire).

Beaucoup m’ont demandé la recette magique pour s’en sortir. Malheureusement, je n’en ai pas. Toutefois depuis un an, ma peau va mieux et je vais tenter ici de vous dire ce qui a changé et ce que je crois a contribué à cette amélioration. Car n’allez pas croire qu’on se débarrasse d’une couperose ou d’une rosacée. On apprend à vivre avec, on peut améliorer son état, mais rien n’est facile !

Ceux qui m’ont suivi savent que j’ai fait un régime anti-candida sans sucre, sans gluten, etc. pendant plus de 16 mois (je ne vais pas m’attarder sur la description du régime, car tout est encore sur le blog). Toutefois, je sais que vous vous demandez, ça marches-tu vraiment ? Réponse : Oui… et non ! Oui ça marche, mais… Ça prend au moins 6 à 8 mois pour voir une différence (le temps de faire la détox et de prendre le dessus sur le candidat) et Non, car ce régime est juste inhumain ! Mais si vous êtes vraiment motivé, ce régime n’est pas juste magique pour la peau, mais aussi pour la santé. Je vous le recommande, mais je vous recommande aussi de bien le faire pour éviter les carences.

Ainsi, oui ça marche (sur moi ). Depuis ce régime, je suis de plus en plus convaincu que le GRAND responsable est le candidat albican et voici pourquoi. Je ne vais pas m’attarder sur le sujet, tout est sur le blogue, mais en gros ce champignon qui prolifère en nous, modifie la flore intestinale en créant pas mal de dommages. Aucune recherche ne le prouve, mais selon moi une bonne partie des problèmes de rosacée et de couperose est associée à notre système digestif. Si ça ne va pas de ce côté-là, que vous avez du mal à libérer les toxines par les voix d’évacuations normales et bien, la peau va s’en charger. Résultat, boutons, plaques rouges, eczéma, rosacée, couperose…bla bla

Deuxième point, j’ai aussi arrêté la pilule contraceptive après 20 ans de prise tous les jours (oui, oui au Québec on commence tôt ! Je ne suis pas si vieille). Déjà, car je pense avoir un enfant dans la prochaine année, mais aussi, car j’avais un pressentiment que la pilule que je prenais avait modifié ma peau. Au départ, je prenais la marque Ortho 777. Mais il y a 5 ans mon médecin m’a demandé de changer pour Alese (elle m’a fait tout un drame, certainement qu’elle était commanditée par cette compagnie). Toujours est-il que j’ai accepté, car cette dernière avait moins d’hormones et se devait, soi-disant,   meilleur pour la santé. Toutefois, après les deux premiers mois, j’ai commencé à avoir d’étranges boutons sur le visage et les problèmes de rosacée ont commencé pour vrai.

Donc qu’est-ce que j’en retire ? C’est mon opinion, mais je crois que cette pilule a bousillé ma flore intestinale, le candidat a pris de l’expansion et la rosacée est sorti …. Le site Internet thecandidadiet.com fait un lien direct entre le candida albican et la pilule contraceptive… Je trouve aussi qu’il y a peut-être un lien important à y faire ! Là vous vous demandez, est-ce que ma peau a été mieux avec l’arrête de la pilule ? Non, le premier mois, j’ai eu une belle crise de boutons, mais aussi un deuxième problème et j’arrive à mon troisième point, de belles mycoses vaginales … Arrrk ! Il semblerait que dans certains cas, l’arrêt de la pilule occasionne ce genre de désagrément et de déraillement. Déjà fortement sensible à ça, ce problème était juste insupportable (je vous épargne les détails) j’étais à bout !! J’ai donc été en clinique privée de santé sexuelle à Montréal et consulté une spécialiste rapidement, car ça n’avait aucun sens ! Ça été l’une des plus belles décisions de ma vie, car non seulement le docteur que j’ai rencontré n’a pas fait comme mon médecin de famille et me proposer des crèmes en vente libre qui ne marchent pas, mais elle m’a proposé un traitement oral anti candidose de trois mois. Le Pro-Fluconazole 150mg. Déjà ce médicament ne m’a pas donné d’effets secondaires (merci !) et magiquement mes boutons sont partis, ma peau est devenue pas parfaite, mais très bien et mes mycoses vaginales ont disparus. Le bonheur !

Du mois de juin à septembre, je suis même allée à Hawaii travailler sur une ferme et ma peau allait agréablement bien ! D’accord, il y avait moins de stress car je n’étais pas au travail, mais pourtant on dit que le soleil et l’humidité sont mauvais pour la rosacée… et bien pas à ce moment et même si je devais protéger régulièrement ma peau avec de la crème solaire, ce qu’habituellement elle déteste…

Depuis mon retour de voyage : Au retour ma peau a très bien réagi les deux premiers mois, mais elle recommence depuis cette semaine à faire quelques petits caprices en plus de me faire quelques petits épisodes de mycose et de constipation. Ça ressemble à quoi tout ça ? Aux effets secondaires du candida Albican ! Mais vous savez quoi ? Je me suis vraiment empiffré de sucre, de farine blanche et de chips à mon retour ! Donc vous voulez mon avis, le candida commence à refaire surface. J’ai deux solutions entre les mains, le docteur m’avait aussi prescrit un deuxième traitement en cas de rechute, donc 1- je peux reprendre mes comprimés oraux ou 2- refaire le régime de plusieurs mois anti-candidat… La solution semble tracée ici. Prendre ces comprimés à répétition n’est pas l’idéale, mais accélère très rapidement la guérison. Ensuite, je vais devoir comprendre que les bonnes choses comme le sucre, les pâtes, etc. Ce n’est tout simplement pas pour moi.

Donc voilà, je ne peux pas vous dire que le candida albican est le seul et unique responsable, mais si vous voulez mon avis, avec tous ce que j’ai vécu cette année, j’ai de sérieux doutes !

Creme rosacée et eczéma·Creme solaire·eaux thermales·Peaux sensible·Régime

Les règles de base de celles qui veulent en finir avec la couperose et la rosacée

Je n’aime pas croire qu’il n’existe pas de solution à un problème, je n’aime pas non plus attendre que les solutions apparaissent par magie. C’est pourquoi que depuis plus de deux mois, je cherche les solutions à mes problèmes de peaux et je refuse de me dire que les crèmes de cortisones prescrites par mon dermatologue ne sont que la solution (et solution est un grand mot, car elles non jamais vraiment fonctionnées) .

Dans le cadre de mes recherches, je remarque que plusieurs scientifiques apportent des hypothèses différentes sur les causes des peaux sensibles, tel de l’eczéma, la rosacée, couperose et dermite. En rassemblant toutes ces données, il semble dur de pointer du doigt qu’un seul facteur… Malheureusement, si j’avais la potion magique, je serais la première à vous la donner. (D’ailleurs, méfiez-vous des gens sur les forums qui vous dissent l’avoir trouvé et qui vous envoient ensuite sur leur site pour vous vendre des crèmes miracles).  Plus de 10 millions de personnes souffrent de rosacée, je crois que si c’était vrai, il y aurait eu un gros coup de publicité pour nous avertir…

En attendant, justement le remède miracle, il y a quand même quelques règles à retenir et qui certainement vous aideront, comme elles ont pu m’aider lors des dernières semaines. Essayez de les appliquer à la lettre et regardez l’évolution de votre peau sur 4 semaines (car il se peut très bien que vous soyez aussi affecté par votre cycle hormonal, 4 semaines vous permettra de vous donner une meilleure idée).

Les règles

1 Le soleil est un ami, à condition d’utiliser une crème solaire minérale avec un bon indice FPS (voir ces deux produits).

2. La nourriture affecte votre peau, suivez la liste des aliments à éviter (je l’ai basé sur plusieurs blogues et spécialistes, voir plus bas la liste…)

3. Employez des crèmes les plus naturelles possible, évitez la lanoline et les Parabens, lisez les composantes et remarquez ce que contiennent les produits qui vous conviennent (dans mon cas, j’ai découvert que le Zinc et huile de pépin de pamplemousse aidaient énormément)

4. Maquillez les zones sujettes aux crises le moins possible (oubliez le fond de teint pour 30 jours)

5. Lavez la peau à l’eau tiède sans savon, puis rincez avec une bombe à l’eau thermale et laissez sécher à l’air libre avant d’appliquer une crème visage. Si vous sentez votre peau est trop grasse pour ne la laver qu’avec de l’eau, je suggère La Roche Posay, Tolérianne nettoyant en lait.

6. Grattez et touchez votre visage le moins souvent possible. (J’ai remarqué que je touchais souvent mes joues et que ma crème à main causait une irritation)

7. Relaxez. On vous l’a certainement déjà dit… (pas facile! Je sais)

8. Faites du sport, mais éviter les salles trop chaudes ou les exercices trop cardio, vous risquez une poussé de papule (boutons).

9. Prenez des vitamines… Si ça n’aide pas, ça ne fera pas de mal, mais en coupant les produits laitiers, vous devriez peut-être penser à prendre des capsules de vitamines D et B13

10. Évitez la constipation… Mangez des fruits et des légumes en abondance (en évitant ceux de la liste plus bas..) il semble que plusieurs personnes se retrouvent avec des flashs lors de ces épisodes…

11. Nettoyez vos taies d’oreiller souvent, pensez au poil de chat qui peuvent s’y aventurer, acariens ou détergent auxquels vous pourriez être allergiques.

12. Buvez de l’eau, au bureau à la maison, partout! Pour éliminer les toxines.

13. Arrêtez le café et le thé! Oui, ça c’est un grand pas, je suis passé à deux par jours à 2 par semaines, si je peux, vous pouvez aussi!

14. Arrêtez de fumer

15. Misez sur un maquillage qui va mettre les autres parties de votre visage en évidence et vous faire oublier vos tâches rouges, yeux, bouche, sourcils…

Liste des aliments à éviter

Le plus possible le sucre

Tous les laitages

Fruits et Légumes : évitez, avocat, banane, tomate et ananas

Toutes les charcuteries grasses (saucissons, bacons, lardons, etc.)

Voyez si ce ne serait pas une allergie au gluten (faites l’essai d’enlever les glutens pour 1 semaine)

Le plus possible, évitez les produits modifiés avec des agents de conservation, des acide citrique, nitrate, etc.