Grossesse·Peaux sensible·rosacée

Grossesse et rosacée = problème de peau !

DSC07180

On dit souvent : les femmes enceintes ont une peau radieuse ! C’est vrai pour plusieurs, faux pour certaines. Malheureusement, je fais partie de la deuxième catégorie. Il faut dire qu’à l’origine je souffre depuis plusieurs années de rosacée et de dermatite que j’arrivais à contrôler à l’aide de mon alimentation et d’une routine très douce.

Après avoir arrêté la pilule contraceptive (Alèse) que je prenais depuis plus de 10 ans, ma peau était devenue hyper bien. Il faut dire aussi que j’avais pris une année de vacances, loin du stress du travail et surtout loin de l’hiver québécois. Mais depuis que je suis enceinte, c’est tout autre chose…

Le début des problèmes

Les trois premiers mois ont bien été. Le changement est arrivé à environs ma 16e semaine de grossesse. À ce stade, ma peau a beaucoup changé. Elle est devenue beaucoup plus sèche et surtout plus réactive à tout. Mes yeux aussi sont devenus plus sensibles, impossible de porter mes lentilles. De petits boutons sont apparus sur mon menton, mon nez et mon front et ma peau pelait sans arrêt. Accompagné de rougeurs, c’était la cata !

Aujourd’hui après 21 semaines voici ce qui m’aide (mais disons que ça fait le boulot, mais ce n’est pas la solution parfaite)

  1. Boire beaucoup d’eau (car quand on élimine aussi les toxines de bébé), donc deux fois plus de travail pour le foie et donc pour la peau.
  2. Éviter les éléments gras et le chocolat (la digestion est plus difficile avec bébé, aidez votre corps à mettre ses énergies ailleurs)
  3. Utilisez une bonne crème : Avène crème tolérance extrême. Elle enlève les peluches sur ma peau, hydrate sans créer de nouveaux boutons. Préviens les rougeurs.
  4. Nettoyage : eau claire du robinet, tiède
  5. Démaquillant : pour les yeux : Camomille de Body Shop. C’est le seul démaquillant que je peux utiliser pour l’instant. Les autres me chauffent trop.
  6. Démaquillant visage… Je n’ai pas grand-chose à vous suggérer. Eau claire et La Roche Posay (eau thermale), mais je m’enligne pour tester ceux d’Avène étant donné que la crème fonctionne très bien sur moi.
  7. Annabelle fond de teint à base de thé vert pour camoufler les rougeurs que j’applique par-dessus la crème Avène (malheureusement, ce produit n’est plus en vente, j’avais fait des provisions quand une représentante m’avait prévenue de son abolition).
    DSC07182

    En ce moment, c’est encore froid chez moi, mais il va falloir penser bientôt à me protéger du soleil pour éviter les masques de grossesse. La dernière année j’ai utilisé Coppertone sensitive skin à base de zinc et sans parfum que ma peau à bien toléré. Elle laisse de petites tâches blanches sur la peau, il faut donc bien l’appliquer. J’ai eu l’impression aussi que le zinc empêchait les rougeurs, les boutons et cicatrisait ma peau.

    DSC07179

    Pour tous ceux qui sont dans la même galère que moi, je vous invite à m’écrire vos solutions miracles !

Peaux sensible

Aujourd’hui c’est le Jackpot pour moi ! Crises de rosacée, couperose, eczéma, boutons…

rain

Aujourd’hui c’est le Jackpot pour moi! Crises de rosacée, couperose, eczéma, boutons, nommez-les ils ont tous élue domicile sur mon visage et mon cou! Je suis prête pour être figurante dans un film d’horreur. Ma pauvre Chucky va te cacher, je vais te remplacer!

 Vous comprendrez que c’est le genre de journée que je n’ai pas du tout envie de sortir. C’est le genre de journée qu’on téléphonerait bien son patron pour lui dire qu’on est malade, tellement on veut se cacher ! Mais c’est aussi le genre de journée où c’est impossible de le faire, car on a déjà été malade la semaine dernière… (Oui, deux fois d’affiler, ça ne passerait pas!  ) Donc j’ai rongé mon frein, je suis partie pour le boulot, tête baissée, tout en espérant que les collègues ne le remarquent pas trop (en fait, ils l’ont certainement remarqué, car je suis dans le domaine de la mode, ici chaque détail compte, mais comme c’est une entreprise anglaise, la courtoisie veut que personne n’en parle).

Mais qu’est-ce qui ce passe chez-moi pour que ma peau réagisse si cruellement? En l’espace de quelques minutes, j’ai fait le bilan de tout ce que j’ai avalé, digérée, touchée, examinée, palpé… Et peu d’hypothèses me viennent à l’esprit pour expliquer une telle réaction, moi qui avais une peau beaucoup plus belle depuis quelque temps, me voilà revenue à la case départ, à feuilleter sur Internet à cracher ma colère sur mon clavier à l’insu de mes collègues?%$$#!

Le problème vient certainement de moi. Es-tu stressée Chantale ?… Oui, certainement un peu… As-tu mis quelque chose de nouveau sur ta peau? Non, mais il fait tellement froid à Montréal que je dois porter une écharpe pour marcher à l’extérieur tous les jours, certainement que ma peau en a autant ras le bol que moi de cette température de merde et le contact de mon écharpe sur ma peau fragilisée à certainement fait réagir les grosses plaques rouges sur mon cou (on dirait des brulures au deuxième degré !). Mais qu’en est-il des trois nouvelles plaques sur ta joue gauche, ton nez qui tire sur le rouge-violet et le magistral bouton qui ne cesse de prendre de l’expansion en dessous de ton œil droit ? As-tu mangé quelque chose de nouveau Chantale ? Non! Et puis… après quelques minutes j’allume… Oui ! En y pensant bien, j’ai avalé des comprimés de magnésium et de calcium et j’ai eu quelques brulures d’estomac… L’addition se fait donc… Estomac et foie sensible + irritants = problème de peau? Comme Claire Danes dans la série Homeland, je n’ai pas perdu deux minutes! Tout en fainéant de travailler, caché dans mon cubicule à deux balles, j’ai enclenché mes recherches Internet avec les mots clés : brulures d’estomac, problèmes de rosacée et d’eczéma. Mon ami Google est venu à mon secours en m’indiquant que certaines recherches ont effectivement été faites sur le sujet, me laissant croire ainsi qu’il y aurait un lien… Enfin, rien de confirmé à 100 %, mais beaucoup de choses intéressantes en ressortent:,

Je vous fais part des écrits de Jean-Yves Dionne qui a justement fait une recherche sur le sujet (ce n’est qu’un résumé, mais vous avez l’ensemble de l’article en consulat son site Internet) : http://www.jydionne.com/des-causes-de-la-rosacee/

Copier-coller :

Déjà dans les années 70, des publications établissaient une connexion entre des variations de la muqueuse intestinale et plusieurs types de dermatites.(1,2)

Plus récemment, des chercheurs montrent un lien crédible entre la dysbiose (une colonisation intestinale par les mauvaises bactéries) et la rosacée. Ces chercheurs ont d’abord évalué des patients atteints de rosacée et les ont comparés avec des personnes contrôles. La dysbiose était présente chez 52/113 patients contre seulement 3/60 chez les contrôles. Ensuite, ils ont donné à 28 patients un antibiotique spécifique, la rifaximine (non disponible au Canada à l’heure actuelle), qui semble avoir la capacité d’éradiquer la dysbiose. 20 de ces patients ont vu leurs lésions disparaître et 6 ont eu une amélioration notable. Des 20 patients ayant reçu un placébo, 18 n’ont observé aucun changement et 2 ont subi une aggravation. Ceci semble confirmer la connexion entre la rosacée et la santé intestinale.(3)

Transit intestinal

En 2004, le Dr SN Kendall rapporte le cas qu’un patient atteint de rosacée qui a vu sa condition disparaître suite à l’amélioration de son transit intestinal. Ce patient, qui souffrait de constipation chronique, a consommé 30 g de son de blé après les repas, 3 fois par jour, ainsi que des capsules de charbon activé. Après 14 jours d’un tel régime, ses rougeurs sont complètement disparues. De plus, cette personne souffrait de migraines et de maux de tête qui sont aussi disparus. Le traitement a été maintenu durant 5 semaines et la rosacée n’est pas réapparue. À la 6e semaine, le patient s’est plaint de brûlure d’estomac et les suppléments ont été arrêtés. La rosacée et les migraines sont revenues, mais elles étaient moins intenses qu’avant le traitement. L’auteur mentionne que ce «régime» a diminué les facteurs inflammatoires intestinaux et que cette réduction a entrainé l’amélioration cutanée.(5)

Les preuves ne sont pas toute à fait concluantes, je vous l’accorde, mais on va tester pour voir! J’ai fait plusieurs régimes depuis un an et oui, j’ai remarqué que certain aliments influençaient ma peau, mais je n’avais jamais pensé que mon taux d’acidité, ma flore intestinale et que mes brulures d’estomac pouvaient avoir un lien. Donc après le régime sans sucre, sans gluten et sans produit laitier, j’attaque maintenant mon régime anti-acidité, anti-irritant, arrosé de son de blé … On commence ce soir! Des nouvelles d’ici quelques jours. Le plus difficile sera certainement d’arrêter le café.

 

allimentation·Creme rosacée et eczéma

Psoria-Gold pour rosacée… Est-ce que ça fonctionne vraiment ?

Il y avait longtemps que je voulais tester la crème Sporia-Gold à base de cumin. Une crème qu’on dit miraculeuse, car elle élimine la rosacée, l’exéma et les taches sur la peau. J’ai eu la chance d’en recevoir un tube par La Poste il y a maintenant plus d’un mois, la chance, car entre vous et moi, je n’aurais pas pu me payer le prix de ce flacon sans avoir la certitude qu’elle fonctionne vraiment.

Je l’ai testé et les résultats me laissent malheureusement perplexe. Premièrement, l’odeur est assez forte, un mélange qui me laisse penser que le produit contient pas mal d’alcool (et oui, ça fait partie des ingrédients). Deuxièmement, sa teinte gold, dorée. Quand on l’applique, elle reste sur la peau. Comme l’effet d’un fond de teint, ce qui n’est pas mauvais, mais il faut donc vraiment l’étaler uniformément (ce qui est facile, car le produit est très fluide). On sait que le l’effet du colorant jaune atténue le rouge. Je me demande donc si ce n’est pas ça, l’élément vedette et non les ingrédients pour atténuer les rougeurs…

Après 3 semaines, je ne vois pas de résultats. J’étais curieuse et je suis allée voir sur d’autres forums traitant de la rosacée et c’est le même discours. Les gens ne voient pas de différence. D’accord, en recevant le produit, il y avait une fiche qui expliquait que les résultats apparaissaient après 1 mois. Fatiguée et maintenant au fond du flacon, je décide de ne pas continuer pour la simple raison que je ne sens pas qu’il y aura amélioration et je ne veux pas dépenser. l’automne arrive sur Montréal et il est temps d’utiliser une crème plus douce et hydratante, j’ai déjà eu une grosse crise de rosacée cette semaine avec boutons et tra la la, je ne veux pas m’aventurer d’avantage.  De retour aux sources, Avène va sauver ma peau, une fois de plus.

Une chose importante à spécifier. La docteur qui vante ce produit sur Internet spécifie qu‘il faut modifier ses habitudes alimentaire… Je sens qu’elle est là la clé du succès. 

 

 

 

Creme rosacée et eczéma·Régime·traitement naturel

2 semaines de traitement

Je ne sais pas si c’est la pression de cette semaine, mais j’ai une nouvelle poussée de boutons et les rougeurs ont recommencées.

Je continue quand même à prendre des gouttes de pépin de pamplemousse, 10 par jour dans un verre d’eau et de me nettoyer le visage aussi avec cette mixture. J’ai l’impression que le mélange pour nettoyer ma peau calme un peu les poussées et la sensation de brulure, mais rien de plus et mon visage reste sec. J’ai tenté d’utiliser cicalfate de Avène par dessus mais je sens toujours des picotements et j’ai l’impression d’être encore plus rouge. je reviens donc aux crèmes de La Roche Posey (Toleriane), même si je ne les trouve pas assez hydratante. J’ai totalement coupé les produits laitier, charcuterie, chocolats, café, thé, le pain et beaucoup de produits à bases de gluten et de levure et je mange énormément de légumes verts, en plus de prendre de la vitamine B13 et D, je m’accorde un peu d’aliments sucrés mais c’est vraiment très rare.

Je ne mets pratiquement plus de maquillage pour laisser ma peau respirer (mais ça c’est très difficile).

Voilà, j’espère avoir de meilleurs nouvelles dans mon prochain billet

huile naturelle·Régime·traitement naturel

Jour 8 du régime anti-rosacé

Il y a maintenant une semaine que j’ai commencé mon super régime sans gluten, sans sucre et sans lactose pour éliminer ma couperose-rosacé …
Voici mes commentaires:

La perte de poids est assez dramatique et ce n’était pas l’élément premier que je cherchais, presque 2 kilos en 8 jours (mais bon, avec la venue de l’été me sentir plus légère dans mes vêtements est un petit plus, je ne vais pas le nier)
Je me suis remise à manger quelques fruits comme les pommes et j’ai ré-intégré les poivrons rouge et jaune, car ne plus manger de sucre commençait à me donner des vertiges et un manque de concentration au travail.

Je mange aussi un peu de viande bio et sans gluten aux deux jours et du poisson, des lentilles, rix brun, du fromage de chèvre à petites doses et des oeufs pour aller chercher mes protéines, mais j’avoue que se motiver à manger est devenue une chose assez difficile, l’appétie est moins au rendez-vous. Je prends de la vitamine D et B13 en capsule et des tones de légumes verts.

Les biens faits : je n’ai pas encore eu de poussé de boutons (même si je suis dans mon cycle menstruel et habituellement c’est à ce moment qu’ils choisissent pour sortir) j’ai toujours ceux que j’avais, mais ils me semblent un peu moins rouge, ma peau semble un peu mieux et les rougeurs ont légèrement diminuées. Mais je ne sais pas si je peux associer ce résultat sur ce que je mange ou sur l’huile de pépin de pamplemousse avec laquelle je nettoie maintenant ma peau soir et matin (dillué avec de l’eau). J’ai l’impression que ce nouveau traitement lui fait beaucoup de bien, j’ai commencé à remettre aussi comme crème de jour, La Roche Posay Hydrianne. Je me tiens loin du soleil et des sources de chaleurs, fini les bains chauds et j’ai coupé définitivement le café, je bois un thé vert l’après midi pour me donner un brin d’énergie et des tisanes de menthe poivrée pure et naturellement aucun alcool (même lors de pick-nick et des 5 à 7 entre-amis).

Régime·traitement naturel

Rosacé / couperose, un lien avec l’alimentation ?

Est-ce qu’il y aurait un rapprochement à faire entre mes réactions de rosacé et mon alimentation? Certains naturopathes croient que le sucre serait un grand responsable, car il alimenterait le candidat albican (une bactérie présente dans les intestins) et qui selon eux, créerait ces épisodes de boutons, d’eczéma et de couperose au visage.
Plusieurs personnes, sur les blogues, on dit avoir fait le régime anticandidat et que les crises de couperoses et d’eczéma avaient diminuées, même parfois complètement disparus… À la fois septique, mais déterminée à utiliser le laser que si je ne trouvais pas la vraie source de mon problème. Je commence dès demain ce régime vraiment draconien, le but est de tuer cette bactérie dans mon estomac pour enfin vivre mieux.

Même si j’ai une alimentation super équilibrée et une hygiène impeccable, je pense qu’il y a nécessairement quelque chose qui se passe chez moi et qui cause tous ces désagréments, je pose le doigt sur cette bactérie, mais je suis peut-être totalement à côté de la track.. Mais bon, je suis motivée à vérifier ce régime et j’aurais ma réponse d’ici quelques semaines..

Je vais donc tenter de :

  • De respecter à la lettre le régime durant au moins 1 mois et voir si les résultats vont se présenter de façon significative…
  • Acheter des gouttes d’huile de pépin de pamplemousse et en prendre au moins 10 gouttes par jour dans un verre d’eau … Il parait que ça aide
  • boire au moins 6 tasses en tisane à la menthe, thé vert ou de l’eau

La Phase 1

  • Faire l’épicerie pour s’assurer de manger que les choses sur la liste et surtout ne pas être tenté d’aller à la cafétéria du travail m’acheter de la nourriture qui pourrait contenir ce que le candidat recherche….
  • Garder une liste de ce que je peux manger en permanence dans mon porte-feuille et sur le frigo
  • Avertir mon copain et quelques personnes de mon entourage de ma démarche pour qu’il m’aide à réussir mon nouveau régime

A ÉLIMINER

Le SUCRE et tous les produits contenant du sucre. (J’ai décidé de me garder une goutte de Stevia par jour pour mieux faire passer les gouttes de pépin de pamplemousse dans mon verre d’eau le matin)

LEVURE et ferments : Eviter tous les aliments contenant de la levure, des moisissures, ou des ferments, comme le pain, les pizzas, gâteaux et pâtisseries, tous les fromages fermentés, les champignons crus, toutes les boissons fermentées (bière, cidre…), la sauce soja.

LAIT DE VACHE et produits laitiers : fromage, crème, beurre, yoghourt, lait, lactose. Le fromage et le lait de chèvre ou de brebis bios peuvent être tolérés (mais personnellement je n’y touche pas. (je prends des yaourts sans sucre avec des probiotiques)

La VIANDE :
Certaines viandes BIO, peuvent être tolérées, en petites quantités : canard, pintade, agneau…
Éliminer totalement la volaille d’élevage, toute la viande de bovins, tout produit à base de porc, toutes les charcuteries, ainsi que les viandes et poissons fumés…

Les CÉRÉALES : Éliminer toutes les céréales riches en gluten Blé, Seigle, Avoine, Orge… assimilé aux céréales, le maïs est à proscrire, il contient beaucoup de sucre… On peut remplacer le pain par du pain azym, pita, zwibacks, wasa…   il semble surtout préférable de manger du riz brun.

CERTAINS LÉGUMES acidifiants ou trop sucrés doivent être évités : carottes, maïs, asperges, oseille, rhubarbe, choux de Bruxelles…

Les BOISSONS sucrées, pétillantes, y compris l’eau gazeuse, les jus de fruits, TOUTES les boissons « préparées » comme le « thé froid » et tous les sodas… Éviter thé noir et café.

FRUITS : La plupart des fruits sont riches en SUCRE et doivent être évités. Éviter tous agrumes riches en acide citriques (sauf le citrons), raisins, melon… préférer les pommes, cerises, myrtilles…  en petite quantité